Skip to: Site menu | Main content

Bienvenue sur Boardrider

Depuis 2000, le team Boardrider n'a pas d'autre ambition que de partager avec vous sa passion du longskate et de la glisse sous toutes ses formes.
Go Search for the Ultimate Ride....

THE BOARDRIDER CAMP
EPISODE 2003 - " Ingrid au pays des riders"

AVEC
Boardriders présents: JP aka Da Search, Fanfan, Benj, Longman..... et Ingrid, si elle survit à cette semaine !
Boardriders excusés: Ludwig (cause pouponnage) et Grenouille (jamais à cours d'excuses ;-))
Les invités: Julien et Jordana

DIMANCHE 14/09

Départ en douceur de Jean Pierre et moi-même de Paris vers 13h : destination la capitale des Maures, Collobrières ! Dans le coffre, on emmène 4 boards: 1 golgoth, 1 supa, 1 speed division, 1 sector 9 ... on n'est pas sectaire ! Mais après 1 heure de route, HORREUR ! j'ai oublié palmes , masque et tuba ! ça ne sert pas à grand chose en buttboard mais bon , on va pas passer une semaine si près de la Méditerranée sans se baigner !
On choisit de passer par le Massif Central, histoire de changer de Lyon et au final, on mettra quand même 11 heures, mais sans stresser et surtout les paysages valent le coup, surtout le Gévaudan, les Cévennes.... mais y a plein de spots par là-bas: A ETUDIER !

LUNDI 15/09

Rien de spécial à faire sinon récupérer de la route, profiter du grand beau temps et de la douceur provençale, et quand même essayer de me trouver des protections un plus efficaces et surtout, RACHETER PALMES, MASQUE ET TUBA ! C'est tout ce qu'on trouvera d'ailleurs parce qu'à Toulon, les rayons hockey sur glace sont pas très fournis.... va comprendre, Charles ! Bon, et puis pour pas trop se fatiguer, on finit à la plage en face du fort de Brégançon. Et vous savez quoi ? le Président Chirac a son spot de descente privé sur l'île... si vous passez par là, vous comprendrez !

MARDI 16/09

Bon, c'est pas tout çà, mais il faut commencer à se préparer et se chauffer pour l'arrivée des Boardriders et le championnat d'Europe dimanche prochain. On attaque la confection des chaussures sponsorisée Michelin. Découpage, premier essai de collage.... 1/2 heure à faire le pied de grue pour conclure qu'il nous faut de la colle cyano ! De dépit, on décide d'aller A LA PLAGE... à l'Estagnol, la plus belle ! et moins sympa, ses 7 euros d'accés via propriété privée . On écoeurera des Allemands qui s'escrimaient avec une aile volante en faisant moult figures dans le ciel avec notre petite aile de 1 m2.
Au retour de la plage, on passe pour la cinquième fois depuis notre arrivée au pied du col du Babaou .... et là, c'est la bonne ! JP décide de se remettre en jambes. Petite discussion au col, avant de descendre, avec des touristes belges (des jeunes !) qui trouvent l'idée "vachement cool"... quand on vous dit, qu'il y a du potentiel chez les Belges!!!!!
Petite descente de 6 kilomètres dans le soleil du soir puis on rentre coller définitivement (a priori) les semelles en pneu et voila le résultat!

shoes

MERCREDI 17/09

Bon on attaque le sujet en buttboard avec mes new shoes: on teste mes patins sur l'annexe du Babaou, petite route qui part du pied du col (côté Collobrières)
Il y a ce qu'il faut de pente et de visibilité pour tester le matériel et travailler freinage et relevage à la force des abdos.... et AIE AIE !!!!! j'ai aussi oublié mes abdos à Paris... je pourrais pas aller en acheter à Toulon non plus !
Mais soyons folle ! muni de mes freins neufs, je cède à l'insistance de mon coach et je m'attaque au Babaou (les deux derniers kilomètres sur 6). Je m'arrête 200 mètres avant le pont (dommage !) qui marque le bout de la descente, les abdos en capilotade (Re-AIE), tétanisée... semblerait que j'ai aussi oublié de respirer pendant que je roulais! Une chose est sûre: vive le free ride sur route fermée car là, au ras du sol, cest un peu flippant avec les voitures.

JEUDI 18/09 GRAND JOUR - OUVERTURE DU BOARDRIDER CAMP 2003

Aujourd'hui arrivent nos premiers riders. François, alias notre Fanfan globe-trotter, arrive vers 10h30 en provenance de Briançon, accompagné de Julien, briançonnais nouveau suisse et de Jordana, vraie petite suisse :-) !
Après visite rapide de la maison, distribution des piaules et déjeuner pour ces messieurs et dame qui s'étaient levés bien tôt, direction Le Coulet (tout petit spot au-dessus de Collobrières) pour échauffement... et première pelle de Julien qui devait faire la sieste... sa cheville n'en demandait pas tant !
Mais très vite, le Babaou tant vanté est réclamé. JP fait le guide, Fanfan connaît déjà, Julien fait confiance, Jordana n'a pas pris sa board car elle ne se sent pas de niveau, et moi, j'ai le matériel, on verra bien ! Arrivé au col, très vite les rôles sont distribués, les mecs rident et les filles font taxi cameraman: un grand classique !

da search et fanfan

Et c'est parti pour la première descente, JP et Fanfan distancent tout de suite Julien, plus prudent. Normal pour JP, qui connaît par coeur, mais Fanfan se révèle à la hauteur de ce qu'il nous annonçait: depuis Chamrousse 2003, à force de rider dans les Alpes, il a pris de l'assurance ! Donc les filles suivent Julien qui après environ 1 km nous fait une belle chute bien involontaire: attaque de guêpe dans le casque ! pas de bobos et ça repart ! 2 km plus bas, JP et Fanfan se sont arrêtés pour l'attendre et la descente se finira groupés sans problème.
Et hop, on remonte
Deuxième descente, ils repartent bien groupés. Rien à signaler. Troisième descente, on est interpellé au sommet par des pompiers en patrouille qui nous prennent pour des fous. Hantise qu'ils appellent les flics... ce serait dommage car depuis le temps que JP ride régulièrement le spot, on n'a jamais eu de problèmes avec la gendarmerie, sinon des discussions sympa et incitation à la prudence.Mais finalement, rien a signaler sinon que Fanfan est tellement facile qu'il passe les virages droit comme un I, en inspectant ses gants... a suivre !
On remonte pour une dernière ( cela fait déjà 2 bonnes heures qu'on est là et malheureusement la circulation s'est réveillée). Poussée par Fanfan et JP, je décide de tenter ma chance en butt, quitte à me faire ramasser par la voiture balai quand je serai naze. Après 1 km,d'un revêtement super granuleux qui me fait trembler de la tête au pied et être passée si près d'une voiture que je réalise à quel point les petits vieux en goguette sur les routes de montagne ne me voient pas, je déclare forfait , petit joueur! pour me rattrapper, je fais quelque photos pendant le reste de la descente de Julien et Fanfan !

fanfan et juju

Pour finir le Babaou, Fanfan, Julien et JP décident de descendre l'autre versant, vers Bormes-les-Mimosas. Julien déclarera forfait assez vite, de fatigue. JP et Fanfan iront jusqu'au bout mais au final, ce versant est beaucoup moins intéressant.
ET SI ON ALLAIT LA PLAGE ? c'est parti !
Final de cette journée bien remplie: soirée barbecue, orchestrée par JP et Fanfan !

barbecue

Vu la photo, vous aurez compris.... ne les invitez pas chez vous pour s'occuper du barbecue... mais ils ont plein d'autres qualités :-)

VENDREDI 19/09

Petit dej vers 10h30 (réveil difficile) et grande discussion pour savoir où on va: deux options vers St Tropez-Gassin ou vers THE route des Crêtes, la mythique Supa Road ! Très vite c'est ce qui l'emporte et franchement, pas de regret à avoir... allez y même rien que pour voir le décor grandiose des aplombs vertigineux tombant dans la Méditerranée aux couleurs de lagon !

rte des cretesrte des cretes

Et pendant que nous montons, je reconnais pour les avoir vus dans des films de long skate: le virage du Sémaphore, l'épingle un peu en dessous... et d'autres virages dans des pentes au profil qu'on imagine même pas ! en attendant de voir la 30%... ce sera pour le dessert ! Comme on est dans les heures de midi , la circulation est assez raisonnable... donc illico, les garçons enfilent combi, protec maximum et casque et les voilà partis pour la descente Sémaphore - La Ciotat. Une fois, deux fois!
Nous décidons alors de nous poser et de faire un peu d'images dans l'épingle avant le sémaphore. On se lance alors à 4 ! JP, caméra au poing, finira à l'arrêt nez à nez avec un voiture qui montait ! Très vite, Fanfan se plaint: "C'est trop court, ça va pas assez vite, c'est trop frustrant de s'arrêter, c'est fatiguant de faire les aller-retours a pied" Bref, messieur a pris goût aux grandes descentes alpines et se sentirait bien étriqué à Paris désormais. Cela nous fait bien rigoler !
Donc les 3 repartent pour une descente vers la Ciotat ! et on fait une deuxième pause image en bas ... faut dire qu'à ce moment là, il est environ 16h et que la circulation est autrement plus dense. Julien nous fait quelques débroussaillages des bas côtés, Fanfan (qui fait une pause !... cf comments ci dessus) fait la circulation: il a dû être gendarme dans une vie antérieure ! Jordana, voulant trouver des angles de vues sympas pour filmer, descend rejoindre un cadavre d'un bestiole inconnue, mais genre "Qui pue" !
Bon, c'est pas tout ça mais on a dépassé 17h et on a toujours pas vu la 30% donc go ! et là, the choc ! On reconnait le décor des slides sessions de Mister Mu et Mister Mo et bien sûr du 1080 , mais quand on est en haut, on n'en croît pas nos yeux. Alors forcément JP et Julien décident de slider la 30%. JP se lance: un reverse Ok, deuxieme reverse finit dans la paroi avec envolée de caillasses. Pas de bobos: c'était juste impressionnant. Julien s'élance: 1 reverse, et là, il a beau tout faire pour s'arrêter il glisse ! une vrai savonnette cette pente. JP nous fera encore un 360° avant de courir après sa board qui se faisait la malle et Julien, quelques essais de figures.... indéterminées !

rte des cretesrte des cretes

On décide alors de prendre des nouvelles du deuxième wagon de riders: ils sont à la sortie de Lyon, tout va bien ! Pour les soutenir moralement, on descend à Cassis pour faire trempette: fraîche mais bonne, avec en prime lumière du soir sur les falaises de la route des Crêtes ! trop beau !

cassis

Retour à Collobrières, littéralement VANNES ! Et on accueille enfin vers 22h Stéphane, alias Longman, et Benjamin, pour l'apéro et un repas pâtes-courgettes, sur les conseils diététiques de Fanfan ;-)

arrivee

Fin de soirée, on se regarde les videos des deux derniers jours ! bonne rigolade... demandez à Jordana et Julien pourquoi !

SAMEDI 20/09

L'équipe se coupe en trois: Jordana et Julien s'en vont faire les touristes en attendant ANTIBES le lendemain. Je décide de faire une pose journée sans voiture.

C'est donc entre eux que le team Boardrider va s'en aller rider. BENJ et LONGMAN ont tellement entendus parler du Babaou, qu'ils ne pensent qu'à çà. Fanfan et JP leur font quand même miroiter Bormes Les Mimosas: mais c'est de l'urbain, donc pour la nuit prochaine ! Résumé des descentes du Babaou à voir en video !
Retour au bercail pour une pause bricolage: nettoyage des roulements, changement des roues... faut pas rigoler, dimanche y a une course

!
bricolage

Après la pause goûter avec glace aux marrons de Collobrières (Une tuerie, qu'on vous dit !), direction Le Coulet pour la récréation ride ! c'est un petit spot: un drop, une épingle droite, légère pente puis grand gauche ! Petit mais rapide et tranquille ! A quatre, pour des courses de butt, on a bien rigolé (n'est ce pas, Fanfan !)... pas de photos, sorry ! mais cf la video ! On finit avec le "mini-Kaunerthal": c'est la route qui ramène au pied de la colline. A ne faire que en butt (ou alors on s'appelle Shreck) mais franchement bien , si on sait freiner sur une route jonchée de graviers quand une voiture arrive !

Et puis finalement après diner (avec Fanfan en chef cuistot - effet Tour d'Argent ou Club Med ? , et JP en mauvais ouvrier - effet Tête en l'air) , vu l'heure, la distance à faire pour aller à Bormes et l'heure à laquelle on doit se lever pour aller à Antibes dimanche matin... on se débalonne et on reste à Collo pour se regarder les video de la jour et répéter les positions de vitesse.

le schuss

Comme on peut le constater: ils sont fin prêts.......... quoique !

DIMANCHE 21/09

Lever 6h: destination les CHAMPIONNATS D'EUROPE ! arrivée dans BIOT vers 9h05 et on commence à tourner, incapable de trouver le site... Pierre, où sont les panneaux ? On arrive au pied du spot, il est 9h25, persuadés qu'il est trop tard ! mais Julien vient d'arriver et nous rassure: le car pour les reconnaissances de spot n'est pas encore monté ! On s'équipe, on récupère les dossards (même moi... on m'a interdit de me défiler) et hop, c'est parti ! aux milieu des vrais champions: Nina, Anne, Shreck, Clément, Yvon, Martin et tant d'autres !

Découverte de la pente, de ses grands virages... verdict: c'est raide, l'idéal pour de belles trajectoires ! Les garçons ont des succés divers (Longman est le plus inquiet !) et quand à moi, je découvre, ma première compet, mon premier ride avec des gens inconnus, en plus d'une descente rapide. Pas évident mais je trouve mes marques et dès ma deuxième, je me fais vraiment plaisir !

On attaque les qualifs avec Pierre Samray aux commandes. Comme cela commence par un assez long faux plat, il faut pousser.... et nous, clairement, on ne sait pas bien pousser ! Moi c'est pas grave, on est que 4 filles, donc j'irai en finale . Mais les mecs sont 60 en stand-up, et il n'y a que 32 places pour continuer et faire au moins une descente de plus. Au bilan, seul JP passe la barre (28eme temps) à la surprise du Shrek qui passait par là. Dommage pour les copains ! Et moi, je n'aurais pas mon chrono, car la cellule a foiré un fois de plus.

On reconvertit Fanfan et Longman en supporters de choc (merci merci) et Benj en cameraman (faudra monter les rushs après, Benjamin !) et très vite JP attaque sa poule de huitième, contre Sébastien Tournissac, Samy le suisse fou et ...... ! ET JP se prend une de ses plus belles boîtes depuis qu'il fait du longboard. A l'entrée du grand gauche, glissade sur les genous sur plusieurs mètres, arrivée la tête la première dans la botte de paille, puis vol par-dessus la dite botte ! Merci la combi, et merci Benjamin qui a tout filmé ! Fin du parcours pour JP.
FANFAN nous quitte pour rentrer à Briançon, avec Julien et Jordana, en passant par le col de la Bonnette: quand on vous dit qu'il ne ride plus à moins de 20 km de descente !
Il ne reste donc que moi... qui ne fera pas mieux que dernière, derrière Nina, Sophie, Anne et notre junior Anastasia (arghhhhh ! mon amour propre !) car je fais également ma première vraie chute de buttboard: j'ai voulu trop en faire ! Alors là, on cherche les images, si elles existent ! J'arrive dernière avec un coude amoché et les chevilles endolories... allez savoir, JP m'avait fait enfiler une dorsale juste avant la descente: intuition ?

Pour les vrais résultats complets de la compet', voir le site officiel !

On se console de tout ça en allant manger une pizza au centre d'Antibes: JP, BENJ, LONGMAN et INGRID. Petit compte rendu au téléphone à GRENOUILLE, qui n'en finit plus de nous appeler pour savoir comment ça se passe ! Et puis Benjamin et Stephane nous quitterent pour rentrer le soir même sur Paris

Retour à Collobrières, dans la maison vide, pour fermer le boardrider camp 2003.

Lundi 22/09

Sur la route qui nous ramène à Paris sous une pluie battante (dommage pour ceux qui passent la semaine dans le sud, pour attendre le contest de l'Espigoulier), le téléphone portable fonctionne bien pour vérifier que tout le monde est à bon port. Fanfan a ridé la Bonnette comme prévu et retrouvé son Home Sweet Home. Longman nous dépose un message dans la matinée avant de se recoucher, pour nous dire qu'ils étaient sur la capitale à 5h du mat': Benjamin était au radar à 9h au boulot

!

CONCLUSION

A l'année prochaine pour le boardrider camp 2004 ! oui, même moi: j'ai survécu !